Elle date du XVIIe siècle. Orienté est-ouest, l’édifice est très simple et de plan rectangulaire. La décoration est faite d’éléments flamboyants et Renaissance. La façade et l’entrée sont surmontées d’un clocheton. La partie gauche du pignon est à redents pour accéder à la cloche. Il existe une porte latérale et trois baies avec des vitraux représentant saint Jude, sainte Ninnoch et saint Pierre avec une clé.

Photo M. Robic – 2019

L’intérieur est très dépouillé. Le chœur comporte un autel ainsi qu’un retable datant de la fin du XVIIIe, début du XIXe siècle avec sur la gauche, une statue de saint Jude, au centre le tabernacle avec une statue de la Vierge à l’Enfant (inscrite MH) et sur la droite saint Simon.

Sur le mur gauche, une statue du XVe siècle de sainte Ninnoch (fondatrice d’un monastère à Lannénec en Ploemeur – inscrite MH) provient de l’ancienne chapelle de Lannénec détruite à la Révolution et une statue de saint Jean-Baptiste a été sculptée par un prisonnier autrichien à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Sur le mur droit sont disposés une vitrine contenant une petite statue de la Vierge et un thonier (autrefois suspendu à la voûte).

La chapelle a été restaurée en 1982 (toit, murs, retable). Elle fut utilisée pour les célébrations surtout en été jusque la fin des années 90.

La création, début 2015, de l’association Mignoned chapel Sant Jud Plañvour a pour objectif un renouveau de son activité (ouverture à la visite, concerts, offices, expositions, etc.).

Le pardon de la chapelle a lieu le dernier dimanche d’octobre.